C’est sur une page de magazine, que mon regard s’est posé pour la première fois, sur une œuvre de Caroline Denervaud.

Rose saumon, rose vif, orange abricot, jaune citron, vert foncé, bleu clair, indigo, blanc laiteux… Une multitude de couleurs qui semblaient lentement se mouvoir en une courbe harmonieuse. Elle avait fait naître en moi une sensation qui pénétrait tout mon corps.

Quelque temps plus tard, j’eus la chance d’apprécier ses œuvres réellement.
Autour de moi, de grandes toiles étaient accrochées aux murs. Les mouvements des couleurs et des courbes échangeaient dans un dialogue . La mélodie sourde qui s’en dégageait emplissait cet espace.

Quand, petite fille, j’apprenais le piano, chaque note de la gamme avait sa propre couleur. Rouge pour le do, orange pour le ré… Je m’amusais toute seule à fredonner une mélodie en la dessinant sur un papier avec des crayons de couleur. Les peintures de Caroline Denervaud firent brusquement remonter en moi ce souvenir de mon enfance.

Née à Lausanne, Caroline part à Londres pour étudier la danse, mais à la suite d’une blessure elle abandonne sa carrière de danseuse pour se tourner vers la peinture.

Une fois la feuille blanche posée sur le sol, l’œuvre naît. Caroline s’allonge, va et vient sur le papier en laissant derrière elle les traces de ses mouvements corporels. Puis, selon leurs formes, elle achève son art en noir et blanc ou en couleur. Tout est enregistré avec l’auto-vidéo, qui devient à son tour une œuvre à part entière.

Sur le papier, les traces de ses mouvements appartiennent déjà au passé. Cependant, ce qui apparaît devant moi, ce sont les œuvres de Caroline Denervaud qui se déplacent lentement avec des émotions diverses, comme si elles étaient vivantes.

(Text : Ayami Ijima)

Caroline Denervaud, née à Lausanne, en 1978, est une artiste plasticienne et danseuse suisse qui vit et pratique actuellement à Paris.

 

©Caroline Denervaud

 

©Caroline Denervaud

 

À propos de votre travail

Pourriez vous présenter votre parcours, vos études, les étapes importantes de votre carrière et de manière générale ce qui vous semble important pour vous définir?

J’ai étudié la danse, la peinture et la mode. La danse fut mon premier amour, un moyen d’expression et de communication, de rêver aussi. Suite à un accident j’ai du arrêter de danser. Alors je me suis tournée vers la peinture, puis la mode. Mon travail aujourd’hui mêle mouvement et peinture.

 

Comment qualifieriez vous votre art ?

La trace d’un mouvement. Cette danse se matérialise sous forme de vidéos, traces ou peintures.

 

Comment est né votre projet ?

Je n’ai rien décidé, la danse, ma peinture, la vidéo ont fini par se rejoindre. J’ai laissé

venir, accepté, testé, cherché…

 

Qu’est-ce qui vous passionne le plus dans votre travail ? Quels sont les problématiques que vous rencontrez ?

Le mouvement, la spontanéité, la surprise, les émotions, le rythme, les formes et les couleurs.

Les problèmes sont d’ordre pratique: l’espace, la technique de la vidéo… mais tout s’apprend!

 

Qu’est-ce-qui est le plus important pour vous permettre de créer et dans votre travail en général ?

Etre vrai, suivre mes émotions, aller à l’essentiel. 

 

Quelles sont vos sources d’inspiration ?

– Le mouvement en général, le corps, l’équilibre et le déséquilibre, le rose.

 

©Caroline Denervaud

 

©Caroline Denervaud

Pourquoi est-ce que vous avez choisi ce moyen d’expression?

– Depuis toujours danser m’est ce qui le plus naturel et facile pour l’exprimer.

– La peinture et la trace et la vidéo afin de « capturer » le mouvement.

 

Dans votre art, il y a toujours des compositions de couleurs. Que représente ou vous inspire les couleurs pour vous ?

Le rose est la première couleur que j’utilise. Cette couleur m’apaise, je la trouve douce et neutre. Le rouge donne une ponctuation plus prononcée, plus passionnée. Les bleus et verts sont plus frais, ils arrivent en deuxième dans la peinture, pour créer ou accentuer des harmonies ou disharmonies, des équilibres ou des déséquilibres.

 

■Dans votre art, aussi des mouvements de votre corps apparaissent très importants. Que représente ou vous inspire les mouvements pour vous ?

La vie, le souffle. Mais ils racontent aussi des émotions, des envies,… 

 

Quel est votre projet préféré et pourquoi est-il si spécial?

Je vais travailler sur une nouvelle vidéo, filmée par quelqu’un d’autre (normalement elles sont auto-filmées). Tout nouveau projet devient le plus excitant.

 

Que souhaitez-vous mettre en avant dans vos projets ? Quelles valeurs défendez- vous ?

Je ne propose-impose rien. J’aimerai inviter le regarder à « plonger » le temps d’un moment, dans un ailleurs, coupant du quotidien.

 

©Caroline Denervaud

 

©Caroline Denervaud

 

©Caroline Denervaud

 

À propos du Japon

■Est-ce que vous aimez le Japon?

– Je n’y suis jamais allée malheureusement… Le japon a l’air d’avoir une esthétique très singulière et une culture très riche. Je suis sûre que j’adorerai y aller !

 

Est-ce qu’il y a des artistes ou des œuvres d’art japonais qui vous intéressent ? Si oui, lesquels?

– En danse le Buto. En peinture plutôt des oeuvres sur papier, plus fragiles. Les papiers asiatiques sont sublimes.

 

Comment voyez vous les artistes japonais et leurs œuvres?

Traditionnels mais aussi très contemporains et parfois les deux en même temps! Poétique.

 

Quelle est votre actualité ? Si vous avez prévu d’exposer prochainement ou d’autres activités, pourriez-vous m’en communiquer les dates et les lieux?

– Paris Art Fair au grand Palais éphémère les 10-11-12 septembre.

– Un group show à Circle Culture Gallery à Berlin et à Hambourg dès le 15 septembre.

 – Un solo à Roman Sviridov Gallery à Milan fin septembre.

– Un solo à Mary McGill Gallery à Germantown NY fin octobre.

 

https://www.carolinedenervaud.com/

Posts created 18

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut